Les objets connectés sont désormais partout : Dans le salon, la cuisine, la chambre des enfants, le jardin ou encore la voiture. Ils sont encore autour de votre poignet, dans le cartable des enfants et même sur vos animaux domestiques. Incontournables, ils présentent de nombreux avantages comme la protection de votre domicile ou le suivi de votre santé. Mais attention aux risques de piratage ! Eh oui, imaginez un peu, qu’un petit malin décide de hacker le système de sécurité de votre maison pour vous jouer un mauvais tour. Pour éviter, les mauvaises surprises, il vous faudra donc protéger tous vos objets 2.0, et si vous ne savez pas par où commencer, découvrez comment sécuriser tous vos objets connectés !

Les risques en cas de piratage

Si vous possédez des objets connectés sécurité pour votre maison comme un système de protection, le premier risque en cas de piratage est bien sûr sa désactivation par des personnes malintentionnées pour s’introduire chez vous et dérober vos objets de valeur. Dans le cas, où vous possédez une caméra de surveillance, vous pourriez également être espionné.

Vous avez uniquement un bracelet d’activité ou un capteur de plantes dans votre jardin et ne vous sentez pas concerné ? Attention, ne vous croyez pas à l’abri de tentatives de piratage. En effet, lorsque vous utilisez votre bracelet d’activité, vous générez des données qui sont collectées au sein d’un Cloud pas toujours parfaitement sécurisé. Parmi les informations que vous envoyez sur le Cloud, on retrouve celles à propos de votre identité, ou encore de vos identifiants sur les réseaux sociaux. En cas de vol de vos données personnelles, les dommages peuvent être assez importants. En usurpant votre identité, le pirate peut ainsi essayer de détrousser vos amis ou les membres de votre famille ou bien accéder à vos comptes bancaires en ligne en contactant directement votre banquier.

N’oubliez pas non plus que ce même bracelet utilise votre «localisation» en temps réel pour fonctionner et qu’une fois « hacké » il pourrait servir à vous espionner.

Vous l’aurez compris, il est important de prendre la sécurisation des objets connectés très au sérieux, même si l’objet que vous possédez vous semble inoffensif.

Protégez votre identité et vos données personnelles

Si vous ne souhaitez pas que n’importe qui puisse se servir de vos appareils et accéder à vos données, la première étape sera d’en sécuriser l’accès à l’aide d’un mot de passe. Essayez d’utiliser au maximum des pseudonymes, de choisir des mots de passe longs et difficiles à deviner, de les changer régulièrement, ne jamais communiquer votre vraie date de naissance et de créer une adresse de messagerie dédiée à l’utilisation d’objets connectés que vous ne communiquerez ni à vos amis ni aux membres de votre famille. Pensez également à mettre en place un mot de passe ou motif de verrouillage sur le smartphone ou la tablette que vous utilisez avec votre objet connecté. Enfin, assurez vous que les informations échangées entre vos appareils soient bien cryptées et donc indéchiffrables pour les pirates.

Sécurisation des données personnelles

Installez les mises à jour et assurez-vous du bon fonctionnement des applis compagnon

Comme sur votre ordinateur, les mises à jour de vos objets connectés et de leurs applications sont indispensables. Les mises à jour permettent en effet de corriger les bugs et failles de sécurité dont les pirates profitent généralement pour s’introduire dans vos systèmes connectés.

Méfiez- vous des applications trop instables. L’insécurité des objets connectés peut effectivement être liée à des applications mal conçues. Si une application « plante » un peu trop souvent, il se pourrait que cette dernière renferme de sérieux défauts de sécurité et puisse ainsi être attaquée facilement par des pirates. Enfin, vérifiez que l’appli compagnon de votre station météo connectée n’autorise pas l’installation d’applications tierces derrières lesquelles peuvent se cacher des malwares ou applications malveillantes et menacer votre sécurité connectée. N’hésitez donc pas à télécharger un antivirus pour vous protéger vous et vos objets connectés.

Installation mises à jour

Protégez votre réseau

La sécurisation de vos données et de vos objets connectés passe également par la sécurisation de votre réseau Internet. Pour cela, il existe des objets connectés dédiés à la sécurité des Smart Homes comme Dojoconçu par Dojo Labs. Composé d’un appareil et d’une application smartphone, le système permet de repérer et bloquer les comportements anormaux sur le réseau. Simple d’utilisation, l’appareil se branche simplement sur le router via un câble Ethernet et ne nécessite aucune connaissance technique spécifique de la part de son utilisateur pour fonctionner. Autre dispositif, la box de Bitfender, développeur de logiciels de sécurité pour PC, disponible aux Etats-Unis uniquement et nécessitant un abonnement, analyse le réseau de la maison et le protège des attaques malveillantes.

Avec le développement des objets connectés et leur présence de plus en plus importante au sein de la maison, ce genre de dispositif dédié à la sécurité des objets connectés devrait se généraliser.

Dojo

Pour éviter les mauvaises surprises et ne pas tomber à la merci des hackers, il est important de respecter quelques consignes pour sécuriser ses objets connectés. Commencez par protéger vos données personnellesen utilisant des pseudonymes et en changeant de mot de passe régulièrement, n’oubliez pas de mettre à jour vos appareils et leurs applications compagnon et enfin protégez votre réseau des cyberattaques et logiciels malveillants en installant un dispositif comme Dojo. Et vous, comment faites vous pour garantir votre sécurité connectée ?