Au CES 2017, Invoxia annonce Triby IO, une évolution de son haut-parleur connecté pour la cuisine. Triby IO constitue une interface d’interaction familiale avec la maison connectée.

Après le succès mondial de Triby et l’intégration d’Amazon Alexa, la startup française Invoxia accélère dans la maison connectée en dévoilant au CES 2017 une version avancée baptisée Triby IO.

Invoxia positionne désormais son objet connecté comme une véritable interface pour interagir naturellement avec l’écosystème connecté de votre domicile.

Une nouveau Triby

Le produit conserve son écran e-ink ainsi que quelques boutons discrets pour contrôler facilement les fonctions du produit et tous les aspects de la maison connectée.

Pour cela, Triby IO dispose d’une compatibilité avec les services Amazon tel qu’Audible (service de livres audio) ou  IFTTT, offrant une multitude de fonctionnalités et d’intéractions entre objets connectés.

Sébastien de la Bastie, DG d’invoxia, explique :

« Avec Triby IO, invoxia propose une solution naturelle et contextuelle pour interagir avec nos environnements connectés et dépasser les limites d’un smartphone personnel et non adapté à l’usage du groupe. »

Triby IO combine plusieurs applications et peut ainsi déclencher différentes interactions en appuyant simplement sur l’un des boutons et de manière vocale grâce à Alexa.

Par exemple, au moment de se réveiller, Triby peut être paramètre pour jouer votre radio préférée, diffuser la météo sur un écran, ou allumer progressivement une lampe de chevet connectée HUE.

Disponibilité et prix

Tout comme le Triby original, Triby IO est équipé d’un aimant sur la partie arrière lui permettant d’être fixé au réfrigérateur et résiste aux éclaboussures d’eau et aux chocs grâce à sa protection en caoutchouc.

Triby IO sera disponible au printemps 2017 au prix de 199€.


Le CES de Las Vegas vient de fermer ses portes et cette cinquantième édition a été l’occasion pour le secteur de la réalité virtuelle de confirmer l’intérêt grandissant qu’il suscite (même si les ventes restent modestes par rapport à l’offre), et son fort potentiel. Alors quelles ont été les nouveautés VR présentées lors du CES de Las Vegas ? Casques, accessoires et applications, découvrez le meilleur de la réalité virtuelle en 2017 !

Casques de réalité virtuelle : De nouveaux acteurs sur le marché

Avec son VR Headset, le japonais Panasonic offre une immersion encore plus intense que les casque HTC Vive ou Oculus Rift. Contrairement à ces derniers qui ne couvrent qu’un champ de vision de 110°, le VR Headset, avec ses quatre lentilles, couvre, lui, 220°, c’est à dire le champ visuel de l’œil humain ! Pour l’audio, Panasonic a eu recours à la technologie de conduction osseuse qui permet de faire passer le son depuis la mâchoire vers l’oreille interne de manière à entendre les sons de l’application sans pour autant être déconnecté du monde extérieur. Pour pouvoir essayer ce casque, il faudra cependant attendre 2018, sa date de sa commercialisation. A noter que Panasonic avec son VR Headset,  vise le marché de l’éducation et espère ainsi améliorer la formation à la conduite, au pilotage, celle des sapeurs-pompiers ou encore des chirurgiens.

VR Headset de Panasonic

Le chinois Pico a lui présenté son Pico Neo CV surfant ainsi sur la vague des casques autonomes, c’est-à-dire fonctionnant sans PC et donc sans fil. Ce casque autonome embarque ainsi un processeur Qualcomm Snapdragon 820 avec deux écrans 1,5K à 90 hertz et des haut-parleurs Hi-Fi intégrés et permet à son utilisateur d’y jouer directement. Avec son Pico Neo CV, le chinois tente de rivaliser avec les acteurs majeurs du secteur comme Oculus, Intel ou HTC.

Casque Pico

Avec une commercialisation annoncée pour fin 2017, le casque Project Alloy d’Intel promet de faire parler de lui avec son concept de « merged reality ». Ce dernier, avec ses deux caméras Intel RealSense, est capable de cartographier intégralement la pièce dans laquelle se trouve son utilisateur pour transformer son environnement en terrain de jeu virtuel. L’utilisateur peut ainsi se déplacer dans son environnement virtuel sans risquer de heurter une table, une chaise ou encore un mur, on parle ainsi de « merged reality ».

Réalité Virtuelle : Vers la fin des câbles

La grande tendance c’est le sans fil ! Mais alors quid des casques déjà existants ? Le HTC Vive est-il déjà appelé à disparaître ?

HTC et Intel ont annoncé lors du salon travailler sur une solution qui permettrait d’utiliser le VIVE sans fil grâce à la nouvelle forme de connexion Internet ultra rapide, le WiGig. Grâce au WiGig et à son débit théorique pouvant atteindre les 8 Gbit/s, il sera donc possible de jouer sans fil et surtout sans latence contrairement aux autres solutions proposées via une connexion WiFi, pour supprimer le mal de mer expérimenté par les plus sensibles. Cependant, avant de voir le WiFi laisser sa place au WiGig, il faudra encore être un peu patient puisque le projet est encore en cours de développement et qu’aucune date n’a été dévoilée quant à sa sortie.

Pour débarrasser le HTC Vive et L’Oculus Rift de leurs fils, Scalable Graphics a présenté sa solution à la mobilité VR : le KwikVR. Le système se compose d’une ceinture équipée de ports USB et HDMI, permettant à l’utilisateur d’y relier les câbles devant habituellement être connectés à son PC. Fonctionnant sur un réseau WiFi 5Ghz, le système accuse une latence de seulement 12ms.

 

Enfin une caméra VR pour les professionnels

Réaliser un films à 360° n’est pas chose aisée et cela requiert beaucoup d’ingéniosité – pour bricoler sa caméra et ses logiciels de montage – et un certain budget, quelques minutes de films pouvant atteindre des dizaines de milliers d’euros.

Le chinois Insta360 a présenté une caméra réservée aux professionnels et semi-professionnels, permettant de filmer en 8K à 360° et faire du LiveStream. La caméra Insta360 Pro permettra de réaliser des films HDR qualité RAW pour la réalité virtuelle. Elle est capable d’offrir une qualité d’image irréprochable même en faible luminosité, ce qui est le point faible des caméras disponibles sur le marché. En mode 4K, supporte le 100 fps pour éviter les nausées dues au mal de mer provoqué par la VR.

Annoncée à environ 3000 dollars, la caméra Insta360 Pro sera disponible très prochainement en ce début d’année.

Applications VR : Les nouveautés en termes de contenu

La réalité virtuelle fait régulièrement parler d’elle dans le domaine de la santé avec son application notamment dans le traitement des phobies et de la paralysie. Lors de CES 2017, l’entreprise bordelaise SimforHealth a présenté son application de VR visant à former les étudiants en médecine aux urgences médicales. Diagnostiquer une personne en état critique n’est pas chose facile sans compter qu’une erreur de diagnostic peut être fatale pour le patient. SimforHealth a donc créé un hôpital virtuel en collaboration avec la Faculté de médecine de Nice et l’institut Harvard Medical International pour aider les futurs médecins à diagnostiquer leurs patients rapidement et précisément tout en conservant leur sang froid.

Non content de tracker vos moindres mouvements dans la vie réelle, Fitbit a annoncé un partenariat avec VirZOOM, constructeur de vélo d’appartement. Associé à un casque VR, le vélo d’appartement du futur permettra de pédaler à dos de licorne, et pourquoi pas en plein Tour de France, pour rendre la pratique moins rébarbative et plus ludique pour les utilisateurs. L’intégration de Fitbit dans la VR, permettra de mesurer distance parcourue, le temps passé à s’entraîner ou les calories brûlées dans le monde virtuel. Ces nouvelles données seront bien entendu synchronisées avec l’appli Fitbit et s’ajouteront aux efforts effectués dans le monde réel.

Le CES 2017 a été l’occasion pour les acteurs du domaine de présenter leurs projets et nouveautés et si le flou reste entretenu quant aux dates de sorties de ces nouveaux casques et accessoires, une chose est sûre cette année s’avère très prometteuse pour la réalité virtuelle.