Au programme pour cette page news : le produit Fasteas de la semaine, Angers qui accueille le Davos de l’électronique, les objets connectés qui révolutionnent l’entreprise, la sélection des startups françaises au prochain CES 2018 et l’appli du jour.

Le produit Fasteas de la semaine : Le tracker d’objets Pro Style de Tile

Parce que perdre ses clés arrive toujours mais toujours au mauvais moment, le concept de tracking est l’idéal pour ne pas se retrouver au dépourvu. Pour cela, la marque Tile a mis au point des trackers aussi puissants que discrets qui permettent de retrouver tout et n’importe quoi. Dernier bébé en date de Tile, le Pro Style émet un signal sonore deux fois plus fort que ses prédécesseurs et est étanche jusqu’à 1,5m de profondeur.

Angers, capitale mondiale des objets connectés ?

Nous avions déjà parlé de la capitale angevine et de son implication dans les objets connectés dans nos précédentes news. Avec l’organisation de la 22e édition du World Electronics Forum (WEF), qui a lieu jusqu’à demain, Angers est en train de se hisser parmi les villes les plus connectées de France voire d’Europe. Ce « Davos » de l’électronique, qui rassemble les principales sociétés impliquées dans ce secteur va permettre aux spécialistes de découvrir les initatives angevines dans le domaine des objets connectés comme nous l’explique cet article du Monde, notamment la Cité de l’objet connecté.

 

Les objets connectés investissent l’entreprise

Après les SmartHome, les smart entreprises ? C’est en tout le cas le constat des Echos qui s’appuie sur une étude du Cabinet Gartner publiée récemment (plus de 20 milliards en 2020). Conclusions ? Les objets connectés « sont une nouvelle opportunité pour l’homme et l’entreprise » notamment grâce à la réalité virtuelle, à la domotique, à l’accès aux données et au web 3.0. De là à offrir un café à son nouveau collègue-robot, on en est pas très loin…

Le CES 2018 s’approche à grands pas

Toujours organisé à Las Vegas du 9 janvier au 12 janvier prochains, le CES est l’occasion pour le monde entier de découvrir les objets connectés de demain. Pour les startups françaises, c’est également l’occasion de faire connaître leurs dernières trouvailles et de bénéficier d’une rampe de lancement non négligeable. L’Usine digitale dévoile dans cet article les 25 startups tricolores sélectionnées par Business France.

 

L’appli de la semaine : Comment apprendre la guitare rapidement avec des couleurs

Le e-learning ayant le vent en poupe, il paraît par conséquent normal que les applications pédagogiques investissent ce domaine. C’est le cas de l’apprentissage d’un instrument et en particulier de la guitare. L’app française Coach Guitar permet donc d’apprendre la guitare avec une méthode basée sur 5 couleurs et sur l’apprentissage par mimétisme grâce à des tutoriels vidéo « étape par étape ».

Par FT

Les montres connectées, ou Smartwatch, sont des objets qui permettent d’interagir avec un Smartphone à distance via Bluetooth, voire même de le contrôler. Si elles ne sont certes pas une nouveauté dans le monde des objets connectés, les acheteurs à avoir sauté le pas sont encore assez peu nombreux.

Et entre tous les différents modèles qui existent aujourd’hui, il est assez difficile de faire son choix.

Avant de sortir sa carte de crédit, il est donc important de réfléchir au type de montre que l’on recherche, à l’usage que l’on va en faire et aux fonctionnalités que l’on souhaite y trouver. Par exemple, pour quel OS devez-vous opter ? Quelles sont les applis qui vous intéressent ? Est-ce que le design est important pour vous ? Avez-vous besoin d’une montre qui fasse aussi coach sportif ?

Alors si vous êtes prêt à sauter le pas, découvrez nos conseils pour choisir la meilleure montre pour vous.

Avant d’acheter votre montre connectée

Avant de vous lancer dans l’achat de votre montre, que vous optiez pour un modèle haut de gamme ou bien plus simple, pensez à vérifier les caractéristiques de base afin d’éviter les mauvaises surprises.

Ainsi, il est nécessaire de vérifier sa compatibilité avec votre téléphone. Android Wear étant désormais compatible avec IOS, si vous êtes utilisateur d’iPhone, vous aurez alors de grandes chances que le modèle de montre qui vous tente fonctionne avec votre téléphone. Cependant, si vous achetez une Apple Watch, ne vous attendez pas à ce qu’elle fonctionne avec votre Galaxy S6.

En ce qui concerne les Blackberry ou les Windows Phone, il existe encore peu de modèles de montres compatibles.

Si vous optez pour une montre Android, vérifiez la compatibilité entre les versions, en général une version Android 4.3 ou plus, sur votre Smartphone, sera nécessaire.

Méfiez-vous également des Samsung, qui acceptent, pour certains modèles anciens, uniquement les téléphones Galaxy.

L’autonomie est un peu le talon d’Achille de ces accessoires connectés. En effet les Smartwatch disposent en général d’une autonomie qui ne dépasse une journée, ce qui vous l’avouerez n’est pas des plus pratique, surtout si l’After Work s’éternise un peu… N’oubliez donc pas de regarder de combien d’autonomie dispose votre montre.

Le GPS peut également être un critère important dans le choix d’une montre. Si vous êtes sportif par exemple, le GPS est un must-have car vous n’aurez pas forcément envie de transporter votre mobile avec vous lors de votre footing.

Pour ceux qui ne pensent pas toujours à enlever leur montre avant de se jeter à l’eau, vérifiez que cette dernière peut vous accompagner lors de vos activités aquatiques, car même si la majorité des Smartwatch disposent d’unindice IP67, c’est à dire, sont résistantes aux éclaboussures, toutes ne sont pas faites pour effectuer un plongeon dans votre piscine.

Enfin, même si la majorité des montres connectées sont aujourd’hui dotées d’un écran tactile, certaines font de la résistance, comme la montre Pebble par exemple, et se contrôlent uniquement à l’aide de boutons. À vous d’établir vos préférences.

 

Les plus intéressantes en matière de prix

 

Si vous êtes un newbie dans l’univers des montres connectées et que vous ne souhaitez pas y laisser toutes vos économies, vous pourrez vous laisser tenter par des modèles assez simples et génériques fonctionnant aussi bien avec des OS Apple et Android comme la Cogito Pop, vendue pour moins de 100 euros. Proposée dans de nombreux coloris aussi bien féminins que masculins, la Cogito vous donne l’heure, vous informe en clignotantdès que vous recevez une notification sur votre téléphone et peut être utilisée comme tracker d’activité. La Cogito ne vous permet cependant pas de lire vos mails sur votre poignet. Pour savoir qui vous a appelé ou bien de connaître le nombre de kilomètres parcourus dans la journée, il vous faudra vous munir de votre téléphone !

 

Modèle tout aussi simple d’utilisation, la montre Zecircle de My Kronoz dispose des mêmes fonctionnalités que la Cogito mais contrairement à cette dernière, Zecircle affiche en plus sur son écran le type de notification reçue. Vous pourrez donc savoir qui vous a appelé ou combien de pas vous avez effectués dans la journée, sans avoir besoin de sortir votre Smartphone de votre poche ou de votre sac. Si vous cherchez un cadeau de Saint -Valentin original pour votre belle, sachez que Zecircle est disponible en version Swarovski.

Montre connectee Zecircle Swarovski

Montre Zecircle édition Swarovski

 

Enfin, certainement la montre la populaire au monde et la plus intéressante en matière de prix/fonctionnalités, la Pebble, avec son écran rétro-éclairé lisible en plein soleil et une autonomie de sept jours, vous permet de consulter en détail vos notifications comme vos mails, d’accéder à la météo, de suivre vos activités et de personnaliser ses « looks » grâce à l’appli Pebble sur IOS et Android. Enfin, la Pebble ne craint pas l’eau et dispose d’un indice 5 ATM pour vous accompagner sous l’eau jusqu’à 50 m de profondeur.

 

Avec le meilleur OS et les meilleures applis

 

OS dominant largement le marché des montres connectées, Android Wear, qui fonctionne de la même manière que les différentes versions d’Android pour téléphone, dispose d’un catalogue d’applis impressionnant. Sur Android Wear, vous trouverez par exemple des cadrans pour personnaliser votre montre, des cartes, des applis pour la météo ou encore des applis sportives. Toutes les montres ne sont cependant pas logées à la même enseigne en matière d’applis car les constructeurs souhaitent eux aussi se démarquer et offrir toujours plus d’applis pour séduire et attirer de nouveaux acheteurs. C’est le cas de Motorola avec sa Moto 360, qui est de loin considérée comme la meilleure Smartwatch connectée sous Android Wear. Car cette montre élégante, en plus de son design premium, offre la possibilité de personnaliser son cadran, avec un choix de plus 300 combinaisons possibles, via son appli Web Moto Maker. Autre application qui l’aide à sortir du lot, Moto Body, application de suivi d’activité bien meilleure que Google Fit.

Montre motorola 360 2nd generation

Montres Motorola 360 2ème génération

 

Pour les fanas d’Apple, le meilleur OS sera certainement watchOS basé, bien entendu, sur IOS. L’OS d’Apple offre un large choix pour personnaliser son Apple Watch autant en matière de cadrans que d’infos à afficher. De nombreuses applis sportives sont également au rendez-vous, pour vous accompagner dans vos sports préférés. Là où WatchOS se démarque dans Android Wear, car les deux OS disposent plus ou moins des mêmes applis et fonctionnalités, c’est dans l’attention portée aux détails. Très épurée, la plateforme d’Android choisit d’afficher des notifications assez basiques pour rester lisibles par l’utilisateur, alors qu’Apple a au contraire essayé de donner un maximum d’informations.

Montre connectee Apple Watch

Montres Apple Watch

 

Sachez qu’il existe d’autres OS compatibles aussi bien avec les téléphones Android qu’IOS, à savoir Pebble, qui, pour la Pebble Time Steel par exemple, s’est montré assez créatif dans la gestion des notifications avec sa Timeline. Un autre OS assez bien réussi également, Tizen pour Samsung et sa Gear S3.

Alors Android Wear ou WatchOS ? En ce qui concerne le choix de l’OS pour votre future montre, cela se résume finalement à savoir si vous êtes à la base, utilisateur de Smartphone Android ou bien d’iPhone. Et si vous êtes du genre aventureux, rien ne vous empêche de vous tourner vers un autre OS, pourvu qu’il soit compatible avec votre téléphone.

Celles qui disposent de la plus grande autonomie

L’autonomie est un des gros points faibles de ces nouvelles montres. Certaines peinent à tenir une journée entière, comme l‘Apple Watch qui annonce une autonomie de seulement 18 heures et qu’il vous faudra par conséquent recharger tous les jours. La Smartwatch 3 de Sony ou encore les Gear S2 et S3 de Samsung,promettent de leur côté une autonomie un peu plus longue de 2 à 3 jours en fonction de l’utilisation que vous en faîtes. Les montres sportives tiennent beaucoup mieux la route, comme par exemple la vívoactive de Garmin qui annonce trois semaines d’autonomie maximum, en laissant de côté le GPS. Ces dernières peuvent effectivement tenir plus longtemps mais intéresseront seulement les sportifs pour qui le côté notifications Smartphones reste secondaire. Si vous souhaitez donc une montre pour répondre à vos mails, passez votre chemin.

Une des championnes en matière d’autonomie est certainement la Pebble qui se décline en plusieurs versions. La plus récente d’entre elles et le modèle le plus abouti esthétiquement parlant, est la Pebble Time Steel, qui promet jusqu’à 10 jours d’autonomie. La Pebble Time Steel, est une Smartwatch étanche avec écran couleur e-paper qui offre une lisibilité parfaite à l’extérieur et également son propre OS pour lequel des milliers d’applications existent. Un des gros points fort de la Pebble est qu’elle peut aussi bien fonctionner avec un iPhone qu’un téléphone sous Android. Cette impressionnante autonomie, la Pebble Time Steel la doit au choix du constructeur d’avoir préféré un écran e-paper non tactile, comme les liseuses,. En effet, la Pebble Time se contrôle à l’aide de boutons physiques présents sur son boîtier et si un petit temps d’adaptation est nécessaire pour en maîtriser le fonctionnement, elle est aussi fonctionnelle que les modèles dotés d’écrans tactiles.

Montre Pebble Time Steel

Montre Pebble Time Steel

 

Un peu plus onéreuse que la Pebble, on trouve également la Vector Luna, qui, pour 349$, annonce 30 jours d’autonomie. Pour atteindre ce niveau d’autonomie, la Luna propose seulement une dalle en noir et blanc, alors que la Pebble est dotée d’un écran couleur. La Luna tourne de plus sur un OS constructeur compatible avec Android, IOS et même Windows. Côté fonctionnalités, elle reste assez simpliste, elle assure l’alerte et l’affichage de notifications et peut également être utilisée comme tracker d’activité grâce à ses capteurs embarqués. Point non négligeable, son OS est ouvert aux développeurs, qui pourront s’amuser à créer de nouvelles apps et fonctionnalités.

Montre Vector Luna

Montre Vector Luna

Dernière née de MyKronoz, la ZeTime est une montre hybride qui embarque un écran circulaire et de véritables aiguilles qui disposent chacun d’un moteur leur permettant de se positionner horizontalement à chaque notification reçue pour une parfait lisibilité. Montre élégante, la ZeTime accompagnera également les sportifs au quotidien grâce au suivi d’activité et de rythme cardiaque. Et côté autonomie, la montre MyKronoz promet 30 jours d’utilisation en mode montre analogique et 3 jours en mode montre connectée.

Montre connectée ZeTime

Montre ZeTime de MyKronoz

 

 

Les Smartwatch pour ceux qui aiment les belles montres

Les constructeurs ont fait de gros efforts sur le design et ne se contentent plus d’envelopper capteurs et processeurs dans un vulgaire boîtier plastique. Pour le boîtier, vous pourrez désormais opter pour de l’acier et pour le bracelet du silicone, du métal ou encore du cuir. Certaines montres sont également personnalisables et vous permettent de changer de bracelet en fonction de vos envies.

Si vous êtes amateur de beaux objets, sachez qu’il existe des Smartwatch qui vous blufferont tant leur design se rapproche de véritables montres

La Huawei Watch Elite, est le modèle haut de gamme de Huawei. Elle est également parée d’un boîtier en acier inoxydable et disponible avec bracelet cuir ou acier. Fonctionnant, sous Android Wear, elle dispose de toutes les fonctionnalités que l’on est en droit d’attendre d’une montre et dispose d’une fonctionnalité fréquence cardiaque et suivi d’activité pour les sportifs.

Montre Huawei Watch Elite

Montre Huawei Watch Elite

 

Pour sa Series 3, Apple s’est associé avec la marque de luxe Hermès. L’Apple Watch Series 3 est une montre qui en plus de son aspect luxueux avec son  cadran inspiré du modèle iconique Hermès Carrick et ses nombreux modèles de bracelets haute-couture en cuir, est techniquement très complète. Vendue entre 1299 et 1499 euros, cette montre connectée dispose de connectivités Wi-Fi, Bluetooth et cellullaire, elle est étanche 5 ATM et dispose toujours d’une autonomie de 18 heures. Une version sportive de la Series 3 existe également. Conçue en partenariat avec Nike, la version sport est quant à elle vendue entre 369 et 449 euros.

Montre connectée Apple Watch Series 3 édition Hermès

Apple Watch Series 3 édition Hermès

 

Et si vous êtes plutôt du genre à collectionner les montres suisses, voici un modèle qui ne devrait pas vous laisser indifférent. L’horloger Suisse, Tag Heuer, en association avec Intel, se lance, à l’attaque du marché des montres connectées avec sa Carrera Connectedvendue au prix de 1400 euros. Avec son design caractéristique de la marque, la Carrera Connected ressemble à s’y méprendre à une montre de luxe, fonctionnant, elle aussi, sous Android Wear, elle est accompagnée de nombreuses applications Tag Heuer et bien sûr compatible avec les applis disponibles sur le marché. Enfin, bon point pour le constructeur, la Carrera Connected, pourra être échangée à la fin de sa période de garantie de deux ans, contre une véritable montre cette fois ci, moyennant 1400 euros supplémentaires.

Montre connectée Tag Heuer

Montre Tag Heuer

 

Il existe donc de véritables « belles » montres connectées, à vous de faire votre choix parmi les différents styles proposés par les constructeurs en fonction bien sûr de votre budget.

Les modèles pour les sportifs

Sportif, vous recherchez une montre qui puisse vous accompagner lors de vos entraînements ?

Là encore, le choix ne manque pas.

La Watch 2 de Huawei est une super montre connectée dans laquelle il est possible de glisser une carte SIM afin de bénéficier d’une connexion 4G pendant ses entraînements. E-mails, messages, appels, la Watch 2 va complètement remplacer votre téléphone et vous permettra donc d’être joignable absolument partout. Grâce à sa connexion 4G la Watch 2 vous offre un suivi très précis de vos performances (vitesse et distance), elle est également doté du suivi de la fréquence cardiaque qui allié à sa technologie de coaching intelligent vous permettra de réaliser de véritables progrès lors de vos entraînements.

Watch 2 Huawei

Montre Watch 2 de Huawei

 

La montre connectée Ionic de Fitbit est équipée d’un système de coach intelligent qui va apprendre en fonction de vos routines et commentaires et vous conseiller en fonction comme le ferait un vértitable coach. En plus de la fonction d’entrainement personnalisé, la Ionic est doté du GPS pour vous suivre sans votre smartphone, du suivi du rythme cardiaque et elle peut même  embarquer 300 morceaux de musique. Enfin la Ionic vous permet de sélectionner les notifications que vous souhaitez voir s’afficher sur son cadran, dispose de la fonctionnalité de paiement NFC et offre une autonomie appréciable de 4 jours.

Montre Ionic de Fitbit

Montre connectée Ionic de Fitbit

 

Avec un design et des applis carrément plus orientés sport (pour la course à pied, le vélo, le golf, la natation, et le suivi d’activité), la vívoactive de Garmin est certainement plus adaptée aux véritables sportifs que les modèles Sony et Samsung qui s’adressent plus à un public de novices. Ultra complète, elle peut afficher sur son cadran le chrono, l’allure, la distance, le temps d’activité, etc. Avec une résistance 5 ATM, elle sera idéale pour aider les nageurs à évaluer leurs performances. Montre connectée, la vivoactive affiche bien sûr toutes vos notifications, que vous vous pouvez consulter en balayant son écran tactile et est également personnalisable grâce à des widgets téléchargeables sur le market. Point de vue autonomie, elle peut tenir jusqu’à trois semaines et 10h si le GPS est activé de manière continue, ce qui sera bien entendu très rarement le cas.

Montre vivoactive de Garmin

Montre Garmin vívoactive

 

Montre multisport capable de vous informer des messages reçus et des notifications, la Polar V800 embarque en plus, un cardiofréquencemètre qui lui permet de déterminer la condition physique de son utilisateur et d’adapter l’entraînement en fonction. Grâce à ses modes spécifiques pour la course à pied, le cyclisme et la natation, la V800 est capable de fournir une analyse ultra détaillée des performances comme par exemple le style de nage, l’allure ou encore la distance effectuée. Cette montre sportive offre également la possibilité de paramétrer d’autres sports et de définir des réglages spécifiques. S’adressant aux sportifs souhaitant se perfectionner, la Polar dispose du top du top en matière de smart coaching. Non seulement capable d’adapter précisément les entraînements en fonction du physique, elle est également capable de calculer le temps de transition, de proposer des plans d’entraînements et de vous aider à planifier les parcours.

Montre Polar V800

 

Pour faire votre choix, vous devez ainsi vous demander si vous souhaitez privilégier l’aspect sport, auquel cas la V800 sera le modèle idéal, ou bien le côté notification et fonctionnalités.

 

Vous l’aurez compris, il n’existe pas de montre meilleure qu’une autre. Si vous êtes décidé à vous lancer dans l’achat d’une montre connectée, il vous faudra d’abord déterminer les raisons qui vous poussent à cet achat et les fonctionnalités que vous souhaitez absolument y trouver.

Si vous cherchez une montre avec un bon rapport qualité/prix, alors la Pebble sera parfaite pour vous. Si vous recherchez une montre design, regardez alors du côté de chez Apple, Huawei et pourquoi pas Tag Heuer si vous êtes prêt à y mettre le prix. Pour le choix de l’OS, des applis ou encore de l’autonomie, là il vous faudra établir vos préférences. Les sportifs, quant à eux, devront se demander s’ils recherchent un véritable coach sportif ou bien une montre connectée avec un simple suivi d’activité. D’ailleurs, si tel est votre cas, pourquoi ne pas vous tourner vers les bracelets d’activité qui feront beaucoup mieux en matière de suivi ?

 

Par FT


Parce qu’il n’y a pas qu’à l’école que les enfants apprennent et expérimentent et si les vacances scolaires permettent à tous de souffler, elles peuvent aussi être l’occasion de mettre en place des activités éducativespour les initier aux nouvelles technologies ! Alors, si vous êtes un peu geek et que vous souhaitez faire partager votre passion avec vos chérubins, découvrez les meilleures activités éducatives et carrément geek à faire avec vos enfants pour les occuper pendant les vacances !

Une nouvelle manière de jouer avec la pâte à modeler à partir de 4 ans

Tous les enfants adorent la pâte à modeler mais s’en lassent généralement rapidement. Pour rendre l’activité de pâte à modeler plus intéressante et enrichissante, Tech Will Save Us propose des kits créatifs mêlant pâte à modeler et éléments électroniquesCes kits permettent ainsi aux enfants de donner vie à leurs sculptures en pâte à modeler en ajoutant des LEDs, des avertisseurs sonores, et des interrupteurs. Grâce à l’expérimentation, les enfants apprennent les bases de l’électronique tout en s’amusant !

Pate à modeler TWSU

Apprendre les bases de la programmation à partir de 5 ans

Dash est un robot connecté qui répond au son de la voix, navigue à travers à la maison, chante et danse. Mais Dash est bien plus qu’un simple robot. Ce dernier est en effet programmable grâce aux applications compagnon. Grâce à Dash, les enfants de 5 ans et plus, pourront s’initier au code en programmant de nouveaux comportements via le langage Blockly. Créé par Google, Blockly se base sur l’utilisation de blocs de couleurs pour représenter différentes commandes à la manière du langage Scratch. Et si vous pensez votre enfant un peu trop jeune pour se lancer dans la programmation, il pourra utiliser d’abord les autres applications compatibles qui lui permettront de se familiariser avec le mode de fonctionnement de son robot. Enfin, pour personnaliser Dash, votre petit chérubin pourra lui ajouter des blocs de construction à la manière des Lego !

Robot programmable Dash

Tout savoir sur l’électricité à partir de 6 ans

Votre enfant adore jouer avec les interrupteurs et est absolument fasciné par l’électricité ? Le Kit Construis une lampe de la marque Koakoa va lui permettre de découvrir le fonctionnement des circuits et des composants électriques et d’en savoir plus sur les différents types de courant, les électrons et la formation du courant électrique.

Lampe torche Koakoa

Construire ses propres jouets électroniques à partir de 8 ans

Si vous et votre enfant êtes fana de Lego, le kit Gizmos & Gadgets de LittleBits est fait pour vous ! Comme les Lego, les LittleBits sont de petits blocs à assembler pour construire des objets. Les LittleBits sont cependant bourrés d’électronique et permettront ainsi à vos enfants d’animer leurs constructions. Au programme : voiture télécommandée, flipper ou machine à fabriquer des bulles. Et une fois son invention créée, il pourra même lacontrôler depuis un smartphone !

Constructions LittleBits

Créer son propre synthé pour les ados passionnés de musique

Vous avez à la maison, un(e) ado passionné(e) de musique électronique ? Avec LittleBits et le Synth Kit, il ou elle pourra fabriquer un véritable synthétiseur à l’aide des blocs électroniques de construction magnétique. Développé en collaboration avec le fabriquant d’instruments KORG, le synthétiseur LittleBits est plus qu’un simple jouet car il s’adresse aux musiciens débutants, confirmés et même Djs professionnels ! Et comme tout synthétiseur, il pourra bien entendu se connecter aux enceintes, casques, interfaces audio ou à tout amplificateur équipé d’une prise jack d’entrée.

Synthé LittleBits

 

 

Électricité, électronique, robotique ou encore programmation, voici quelques disciplines sur lesquelles vous pourrez faire plancher vos enfants pendant les vacances ! Alors, prêt à geeker en famille ?

Par FT

Votre smartphone charge très lentement voire plus du tout ? Mais est-il inutilisable pour autant ? Plutôt que de vous précipiter vers votre carte de crédit pour remplacer votre bien-aimé smartphone, découvrez les astuces qui vous permettront de diagnostiquer la panne et de la réparer.

 

Pensez à désactiver toutes les fonctions inutiles

Si votre téléphone se recharge à la vitesse d’un escargot, c’est peut-être parce que vous avez trop d’applications ouvertes ou de fonctionnalités inutiles activées. Pour permettre à votre téléphone de se recharger correctement, pensez à fermer tous vos jeux et autres applications avant de le brancher. Pour l’aider à charger plus vite, vous pourrez également désactiver les fonctionnalités qui pourraient perturber la charge comme le Wi-Fi, Bluetooth ou encore GPS. Effectivement, c’est en général pendant que votre téléphone recharge qu’il choisit d’effectuer les mises à jour. Pensez donc à désactiver toutes les fonctions qui ne servent pas ou mieux passer en mode avion afin d’améliorer la vitesse de charge.

Vérifiez le câble de chargement et l’adaptateur

On pourrait croire que les câbles et autres accessoires d’origine ont la même durée de vie que le téléphone avec lequel ils sont fournis. Pas du tout ! Les câbles de charge et de synchronisation sont en fait assez fragiles. Si vous possédez plusieurs câbles de charge, par exemple celui de votre ancien téléphone, vous pourrez faire un essai avec votre smartphone actuel. Il se peut également que le problème vienne de l’adaptateur, n’hésitez donc pas à essayer plusieurs combinaisons de câbles et d’adaptateurs. Une fois le problème identifié, câble ou adaptateur, il vous suffira de remplacer l’accessoire défectueux.

Nettoyez votre téléphone

Fourré dans un sac, une poche de pantalon, posé sur le comptoir de la cuisine, la table à manger ou le bureau, notre smartphone nous accompagne absolument partout. C’est pourquoi, il est important de penser à le nettoyer de temps en temps. Un problème de chargement peut être dû à de la poussière logée dans son port micro USB ou USB-C. Si votre téléphone ne charge plus, jetez un coup d’œil dans son port USB et délogez les éventuelles traces de poussière qui pourrait empêcher le chargement.

Vérifiez le port USB

Après avoir nettoyé le port et enlevé les traces de poussière, vérifiez que le port USB de votre smartphone est fonctionnel. Effectivement, parfois, la partie métallique à l’intérieur du port peut être décollée, à force d’insérer et de retirer le câble de charge, et ne plus entrer en contact avec l’embout du câble. Si tel est le cas pour votre téléphone, il vous suffira donc de repositionner ce petit morceau de métal correctement à l’aide d’un cure-dentpar exemple.

Contrôlez l’état de la batterie

Si après toutes ces vérifications minutieuses, votre téléphone ne se charge toujours pas normalement, il se peut que le problème vienne de la batterie. Ainsi une batterie gonflée, gondolée devra être rapidement remplacée. Si vous devez remplacer la batterie de votre téléphone, choisissez-en une du même constructeur pour optimiser les performances de votre téléphone. Dans le cas où la batterie de votre téléphone n’est pas amovible, essayez de le faire tourner posé à plat sur une table. S’il tourne, c’est que la batterie est endommagée, et la vous devrez faire appel au constructeur pour la remplacer.

 

En bref, en cas de problème de chargement n’oubliez pas de :

  • Désactiver les fonctions inutiles
  • Vérifier et éventuellement remplacer le câble ou l’adaptateur
  • Nettoyer votre téléphone régulièrement
  • Contrôler et réparer le port USB ou USB-C
  • Vérifier et replacer la batterie si celle-ci est endommagée
Par FT

Tour de France oblige, vous avez décidé de vous remettre doucement au cyclisme et avez ressorti votre vieille monture du garage. Alors, pour rendre votre pratique du deux-roues plus agréable et motivante, découvrez les 10 objets connectés indispensables dont vous devrez vous équiper !

Les objets sécurité pour le cycliste

Un casque pliable pour rouler en toute sécurité

Le port du casque permet de protéger la tête des petits et gros bobos. Si son port est désormais obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, les plus de 12 ans, eux, continuent de rouler sans casque. Car un casque est un accessoire encombrant dont on ne sait pas quoi faire une fois arrivé à bon port. C’est donc dans cette perspective que la marque Overade a développé le casque Plixi. Pliable, ce casque de vélo prend peu de place et peut être ainsi facilement transporté dans son sac ou sa sacoche. Ainsi même si vous êtes un cycliste occasionnel et que vous vous déplacez en Velib’, vous pourrez laisser votre Plixi dans votre sac en permanence pour l’avoir avec vous en cas de besoin.

Casque pliable Plixi

Un capteur connecté pour assurer la sécurité des cyclistes

ICEdot est un petit capteur de couleur jaune à positionner sur son casque de vélo qui va en cas de chute envoyer un message d’alerte à vos proches ou aux secours avec votre position GPS. Si vous êtes victime d’une chute ou d’un impact, le capteur ICEdot déclenche un compte à rebours sur votre téléphone, qui s’il n’est pas arrêté, déclenche à son tour l’envoi du message aux secours. Ce capteur connecté est de plus résistant à l’eau pendant 30 minutes et dispose d’une autonomie impressionnante de 20 à 30 heures.

Capteur ICEdot

La balise GPS qui fonctionne sans téléphone

Contrairement à la solution ICEdot qui nécessite un téléphone pour fonctionner, Capturs est une balise GPS dédiée aux activités sportives avec un mois d’autonomie permettant à vos proches de suivre votre trajectoire via le réseau Sigfox et qui fonctionne ainsi sans téléphone ni carte SIM ! La plateforme Capturs vous permet de plus de configurer des alertes ainsi que les informations que vous souhaitez ou non partager.

Balise GPS capturs

Les innovations à installer sur son deux-roues

La boussole connectée

Conçu pour ceux qui aiment se balader et prendre le temps de découvrir de nouvelles routes, Beeline est un objet hybride ente GPS et boussole destiné à guider les cyclistes à travers les rues. Ce petit objet, qui dispose de connectivités bluetooth, GPS et Wi-fi, se fixe sur le guidon et indiquera la direction générale qu’il vous faudra suivre ainsi que le nombre de kilomètres restants jusqu’à destination. Beeline ne vous ordonnera pas de tourner à droite ou à gauche comme un GPS traditionnel mais vous indiquera le cap à maintenir. En choisissant vous-même votre route, vous pouvez ainsi portez votre attention sur les détails auxquels vous n’auriez pas prêté attention en utilisant un GPS traditionnel, comme l’environnement ou le nom des rues. Plus fun et moins stressant, grâce à Beeline, les cyclistes peuvent profiter pleinement de leurs trajets à vélo.

Boussole connectée Beeline

Une pédale connectée qui fait aussi anti-vol

Lancée sur la plateforme Indiegogo par les français de Connected Cycle en 2015, la « smart » pédale est un objet connecté qui enregistre tous vos déplacements à vélo (trajet, distance parcourue, calories dépensées) et vous indique sa position sur une carte grâce à sa puce GPS. La pédale Connected Cycle est dotée de sa propre carte SIM (offerte à l’achat) et fonctionne ainsi de manière indépendante sans smartphone. En cas de tentative de vol, vous recevez également une alerte sur votre téléphone pour vous permettre d’intervenir rapidement et de faire fuir le voleur. Si vous souhaitez équiper votre deux roues de cette super pédale, il vous faudra être patient. Rassurez-vous cependant, elle devrait être disponible avant la fin de l’année.

Pédale connectée Connected Cycle

La roue qui transforme votre deux-roues en vélo électrique

Lancée grâce à Kickstarter, la roue GeoOrbital permet de transformer n’importe quel vélo (dont le diamètre de pneus est compris entre 26 et 29 pouces) en vélo électrique en moins de 60 secondes et cela sans outil. Dotée d’un moteur de 500 W et d’une batterie Lithium-ion 36V, cette super roue permet de rouler jusqu’à 30 km/h sur une distance maximum de 80 km en pédalant et 30 km sans pédaler. Le GeoOrbital se recharge en 4 heures et vous pourrez également la recharger en pédalant, attention cependant car elle pèse tout de même 9kg.

Les trackers d’activité

Une montre connectée pour les cyclistes

Conçue pour les cyclistes, mais aussi destinée aux coureurs, skieurs ou encore nageursla Vivoactive de Garmin est une montre multisport qui va enregistrer toutes les activités de son utilisateur et surveiller sa fréquence cardiaque pendant l’effort. Dotée d’une puce GPS, cette montre connectée sport va mesurer la durée de vos trajets, la distance parcourue, votre vitesse et les calories brûlées. Enfin, vous pourrez, avec votre montre Garmin consulter vos notifications smartphone la météo, la température extérieure et même contrôler votre musique, tout cela depuis votre poignet !

Montre connectee Garmin Cycliste

Des lunettes connectées pour le sport

Les Recon Jet sont les lunettes ultimes des cyclistes ! Dotées d’un micro-ordinateur, de nombreux capteurs (altimètre, baromètre, accéléromètre 3D, gyroscope 3D et magnétomètre 3D), de microphone et de haut-parleurs, d’un GPS, d’une caméra HD et de connectivités Wifi, Bluetooth et ANT+, les Recon jet vont afficher devant les yeux de leur utilisateur sa vitesse, son rythme, la distance parcourue, la durée de l’effort, le dénivelé et même sa fréquence cardiaque en le reliant aux cardiofréquencemètres compatibles comme ceux proposés par Garmin par exemple. Outre les données sportives, les lunettes Recon Jet, afficheront également les notifications smartphone ou encore des cartes et plans. Et grâce à la caméra HD embarquée, les cyclistes et coureurs pourront effectuer des prises de vue de leur parcours.

Lunettes Rekon Jet

 

Les vélos 2.0

Le vélo involable

Si vous habitez dans une grande ville, vous avez certainement déjà eu la désagréable surprise de ne pas retrouver votre vélo en sortant de chez vous le matin, du bureau ou même de la supérette. Pour remédier aux vols de vélos, la start-up Yerka a mis au point un vélo « involable ». Pour attacher son vélo une fois à destination, il suffit de verrouiller le cadenas présent sur le cadre, autour d’un poteau par exemple. Malheureusement, le Yerka, vendu actuellement, n’intègre pas la technologie de verrouillage et déverrouillage par Bluetooth qui devait l’équiper, l’objectif de 200 000 euros fixé sur Indiegogo n’ayant pas été atteint.

Yerka Bike

Le vélo 100 % connecté

Conçu et développée par la marque chinoise LeEco, le Super Bike est un vélo doté d’un micro-ordinateur de bord avec un écran 4 pouces, un processeur quadcore cadencé à 1,3 GHZ4 Go de RAM, et un capteur d’empreintes pour bloquer son utilisation. Ce super vélo dispose à son bord de deux lasers qui s’activent la nuit pour assurer la sécurité du cycliste. Avec le Super Bike, vous pourrez ainsi connaître votre vitesse, votre parcours, les changements de trajectoire mais aussi téléphoner, écouter de la musique et envoyer des SMS ! Et si vous souhaitez acquérir le Super Bike, il vous faudra vous rendre en Chine où il est commercialisé au prix de 800 euros.

Vélo connecté Super Bike

 

Casque pliable, pédale anti-vol balise GPS ou vélo connecté, quel est l’objet que vous allez vous empresser d’acheter pour parfaire votre attirail de cycliste connecté ?

Par FT

La bataille faisant rage entre les différents constructeurs de smartphones, c’est autour du thème de la protection des données que chacun espère se différencier afin de séduire un nombre toujours plus important d’utilisateurs. Chez Samsung, on a pu ainsi voir apparaître la reconnaissance d’Iris sur le Galaxy S8 tandis que le nouvel iPhone X, mise sur la reconnaissance faciale pour sécuriser l’accès aux données personnelles de l’utilisateur. Capteur d’empreintes, lecteur d’iris ou reconnaissance faciale, retour sur les différentes technologies dédiées à la protection des données.

Protéger ses données grâce à son empreinte digitale

Désormais tellement populaire qu’il en est presque has-been, le lecteur d’empreinte, qui a fait son apparition sur les smartphones dès 2014,  est devenu un incontournable dès 2015 : Samsung, Apple, Huawei, HTC, LG ou encore Sony, les constructeurs ont utilisé l’empreinte digitale comme garant de la sécurité des données mais pas seulement, puisque l’empreinte de l’utilisateur peut avoir d’autres fonctions, comme par exemple le paiement en ligne avec Apple et Touch ID, ou encore le lancement d’applications et des fonctionnalités diverses avec la fonction Easy Key chez Huawei.

Mais un lecteur d’empreintes garantit-il pour autant la protection des données ? Intéressant pour éviter que les curieux ne fouillent votre téléphone, le lecteur d’empreintes qui équipe nos smartphones n’est cependant pas à l’abri d’erreur. Pas forcément pratique, lorsque l’on a les mains sales, mouillées après avoir fait la vaisselle ou transpiré en été, il faudra peut-être vous y prendre à plusieurs fois avant de réussir enfin à débloquer votre téléphone. Outre l’aspect pratique, une empreinte peut facilement être détournée. Ainsi un simple moulage voire même une photo d’une empreinte pourrait suffire à donner accès à votre téléphone. De même, certains lecteurs ne disposent d’aucune sécurité et une personne malintentionné pourrait subtiliser votre empreinte pour effectuer par exemple des achats en ligne à votre insu. Votre vieille tante n’étant pas un pirate informatique, il y a peu de chances que vous vous fassiez hacker, cependant comme avec toute technologie, il est important de faire attention à l’utilisation que l’on fait de ses données afin d’éviter les mauvaises surprises. De ce fait, vous éviterez d’associer votre empreinte aux différents services de paiement en ligne comme PayPal, préférez utiliser l’empreinte de votre annulaire ou auriculaire de la main gauche si vous être droitier et inversement si vous êtes gaucher, le pouce et l’index étant utilisés fréquemment, il sera facile de trouver une empreinte à reproduire sur votre téléphone. Et enfin, si vous possédez des données sensibles sur votre téléphone, préférez une application de cryptage pour les protéger.

Touch ID Apple

Le lecteur d’iris, la révolution Samsung

Technologie intégrée au Galaxy Note 7 et reprise sur le S8, la reconnaissance d’iris de Samsung se veut un moyen infaillible de protéger ses données, l’iris, comme les empreintes digitales, étant unique à chaque individu. Comme l’empreinte digitale, l’iris peut donc être utilisé pour sécuriser l’accès au smartphone ou bien seulement certains dossiers. Comme le lecteur d’empreintes, l’utilisation de l’iris peut également devenir limitée au quotidien et débloquer son téléphone dans le noir ou bien en plein soleil, quand la pupille s’agrandit ou rétrécit, devient alors impossible. De plus, il existe différentes manières de duper le scanner d’iris en lui présentant par exemple une photo haute définition, ou bien, pour les apprentis espions, en portant une paire de lentilles reproduisant l’iris du propriétaire du téléphone comme cela a pu être fait par le groupe de hackers allemands Chaos Computer Club. Si ces scénarios évidemment sont assez improbables, le risque zéro n’existe pas et il sera préférable encore une fois, si vous possédez des données sensibles sur votre téléphone, comme par exemple le script de l’épisode finale de Game Of Thrones, d’utiliser un code alphanumérique ou encore un logiciel de cryptage.

La reconnaissance faciale de l’iPhone X

Annoncée comme une véritable révolution technologique par Apple, la reconnaissance faciale de l’iPhone X, qui doit sortir en fin octobre, fait déjà beaucoup parler d’elle. Rappelons que la reconnaissance du visage est déjà utilisée sur Android et notamment sur le Galaxy Note 8. Chez Samsung, elle reste cependant un simple gadget, la reconnaissance d’iris et le capteur d’empreintes assurant la sécurisation des données.

Alors que l’iPhone 8 est encore équipé de TouchID, la technologie de déverrouillage par empreintes digitalesl’iPhone X l’abandonne complètement au profit de FaceID. Contrairement à la reconnaissance faciale utilisée chez Samsung, celle d’Apple ne se fait pas en comparant le visage de la personne cherchant à déverrouiller le téléphone avec une photo témoin, mais en modélisant intégralement le visage en 3D. Pour arriver à cette petite prouesse technologique, Apple a dû intégrer un projecteur qui envoie 30.000 points invisibles sur le visage, une caméra infrarouge qui parcourt ce réseau de points et un illuminateur pour pouvoir le faire même dans le noir. Ainsi, à chaque fois que l’on souhaite déverrouiller son téléphone, l’iPhone X effectue une modélisation 3D avec ses capteurs infrarouges grâce aux points projetés sur le visage de l’utilisateur. La puce intégrée Neural Engine, analyse le visage en quelques millisecondes et la compare à la modélisation témoin. De plus, si l’utilisateur porte des lunettes ou bien arbore une nouvelle coupe de cheveux, l’iPhone X sera en mesure de le reconnaître. Ainsi selon Apple, il y aurait 1 chance sur 1 000 000 qu’un autre individu réussisse à accéder à son téléphone contre 1 chance sur 50 000 avec la technologie de reconnaissance d’empreintes. Plus fiable, la reconnaissance faciale soulève toutefois des questions quant à la sauvegarde des données biométriques de ces utilisateurs. Car si elles étaient hackées, ces données permettraient de voler encore plus facilement l’identité d’un individu.

 

 

Empreinte digitale, iris et reconnaissance faciale, la protection des données est un sujet qui mobilise l’ingéniosité et l’imagination des constructeurs ! Mais si ces technologies vont certainement équiper tous nos appareils dans un avenir proche, la meilleure manière de protéger son téléphone et ses photos de vacances reste le traditionnel code PIN. Et vous, comment sécuriser vous vos données sur votre Smartphone ?

Par FT

Après une énième chute depuis la table de la salle à manger, l’écran de votre Smartphone, qui avait jusqu’à présent manifesté une résistance à toute épreuve, a fini par se fissurer. Deux choix s’offrent à présent à vous : Vous débarrasser de votre téléphone et en racheter un autre ou bien essayer de remplacer son écran. Si vous optez pour la deuxième solution, découvrez comment vous y prendre pour remplacer l’écran de votre smartphone.

Vitre simplement fissuré ou écran LCD complètement hors service ?

Un écran brisé ne signifie pas forcément que votre smartphone est inutilisable ! Effectivement, l’écran tactile est protégé par une vitre et c’est cette dernière qui subit les impacts de plein front. Ainsi, si l’écran apparaît fissuré mais que vous pouvez quand même utiliser toutes les fonctions de votre téléphone, vous aurez simplement à remplacer la vitre tactile. Si votre écran est noir, affiche de gros pixels ou bien ne répond plus du tout, vous devrez alors remplacer le bloc écran et vitre.

Remplacer son écran soi-même : Épreuve de patience mais pas impossible

Qu’il s’agisse simplement de la vitre ou bien du bloc écran dans son intégralité, vous pourrez essayer de réparer vous-même votre téléphone, si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur. Effectivement, il assez simple de trouver les pièces détachées sur le web et de nombreux tutoriels sont disponibles sur Youtube pour vous accompagner dans vos manipulations. Attention cependant, dans le cas où vous souhaiteriez remplacer uniquement la vitre, l’opération est assez délicate et il faudra vous armer de patience afin de ne pas abîmer l’écran, les boutons et autres fonctions qui se trouvent sous la vitre.

Si vous remplacez le bloc écran dans sa totalité, vous devrez alors faire attention à ne pas abîmer la carte mère de votre téléphone.

Et niveau tarif, une vitre tactile vous coûtera une dizaine d’euros alors que le prix d’un bloc écran complet est d’une centaine d’euros.

Même si remplacer la vitre ou le bloc écran de son smartphone est assez simple pourvu que l’on s’arme de patience et des outils nécessaires (généralement fournis avec les pièces détachés), il est sans doute préférable de laisser les réparations à un professionnel dans le cas d’un Smartphone entièrement neuf comme par exemple le tout dernier Note 8.

Faire appel à un professionnel : Lick donne une seconde vie à votre téléphone

Si vous ne souhaitez pas effectuer la réparation vous-même par manque de temps ou bien par peur d’abîmer votre téléphone, pourquoi ne pas en confier la réparation à notre service après-vente ? Que vous ayez acheté votre Smartphone sur fasteas.fr, en boutique ou bien chez un autre revendeur, notre SAV est à votre écoute !

En vous rendant dans une boutique Fasteas, vous pourrez compter sur l’aide de nos Community Helperformés et certifiés, pour vous aider à déterminer la panne et prendre en charge la réparation de votre mobile immédiatement en moins d’une heure. Enfin, inutile de préciser que les tarifs varieront fortement en fonction du type de smartphone que vous possédez, le remplacement d’un écran oscillant en général entre 50 et 200 euros.

Service Second Life pour téléphones chez Lick

Et si, plutôt que de réparer l’écran de votre vieux Samsung, vous souhaitez saisir cette occasion pour vous offrir un nouveau Smartphone, vous pourrez revendre votre mobile, fonctionnel ou non (même avec un écran cassé), au meilleur prix et recevoir aussitôt en échange un bon d’achat valable dans la boutique grâce à Comparecycle, un outil simple et efficace de comparer les tarifs de reprises de différents recycleurs.

 

Si vous avez cassé l’écran de votre téléphone, vous pourrez, s’il s’agit d’un modèle pas trop récent, essayer de la remplacer vous-même pour une dizaine d’euros. En revanche, si vous possédez le tout dernier Galaxy S8, préférez vous rendre en boutique Lick où nos Community Helper vous aideront à le réparer. Enfin, pour éviter de vous retrouver avec un écran fissuré ou brisé, pensez à d’abord le protéger avec un film en verre trempé et de le doter d’une coque ou d’un étui de protection.

 

Enfin si vous êtes du genre très maladroit, pourquoi ne pas opter pour un téléphone incassable comme un Nokia 3310 ?

Par FT

Véritable addict des réseaux sociaux, pas une seule de vos journées ne se passe sans que vous n’ayez mis à jour votre statut Facebook, liké celui de vos amis, tweeté votre mécontentement, posté des photos de vos repas sur Instagram et partagé vos moments forts via Snapchat. Vous êtes d’ailleurs simultanément en train de poster des photos de votre week-end et de retweeter cet article. Alors pour vivre pleinement votre passion pour le networking, découvrez les objets connectés inséparables des réseaux sociaux !

Les Spectacles de Snapchat

Commercialisées au début de l’été, les Spectacles, lunettes de soleil Snapchat, sont un must-have pour les accros aux snaps. Dotées d’une caméra, d’ampoules LED et d’une connectivité Bluetooth, ces lunettes connectées branchées permettent à leur propriétaire de filmer des vidéos courtes de 10 secondes puis d’en faire une story. Vendues à 149 euros, les Spectacles sont disponibles en corail, noir et turquoise.

Lunette Spectacles Snapchat

Le grille-pain qui tweet

2532 followers, c’est le nombre d’abonnés du compte @mytoaster créé par l’américain Hans Scharler. Ce dernier s’est amusé à relier son grille-pain à un compte Twitter via un module iobridge. Ce bricolage maison permet donc à MyToaster de Tweeter des Toasting et Done toasting à chaque utilisation. MyToaster est à notre connaissance l’unique grille-pain actif du réseau social à l’heure actuelle, à vous de voir si vous souhaitez lui faire concurrence et faire tweeter votre machine à café ou réveil-matin.

 

Catstacam la caméra des félins branchés sur Instagram

Objet créé à des fins marketing, la Catstacam est une GoPro pour chat qui prend des photos au fil de la journée, certainement palpitantes de son porteur, puis les poste sur Instagram dès qu’un réseau Wi-Fi est détecté. Testé uniquement par des célébrités et leurs chats, aucune date de sortie n’est en vue pour l’instant. Rien ne vous empêche cependant, d’installer vous-même une caméra connectée sur votre chat et de poster les images que vous aurez réussi à prendre à distance en vous y connectant à l’aide votre Smartphone.

Camera avec compte Instagram Castacam

L’imprimante Luster pour Instagram et Twitter

Pour votre prochain event organisé bien évidemment à l’aide des réseaux sociaux, vous vous devez d’offrir une expérience inoubliable à vos amis et followers. Grâce à Luster, anciennement Instaprint, vos invités pourront imprimer les photos prises lors de votre soirée en postant leur cliché sur Twitter ou Instagram suivi du Hashtag de l’évènement.

Imprimante Luster

Le compteur de Like

Disponible pour les réseaux Facebook et Instagram, ce compteur de Like vous permettra de garder un lien avec tous ceux qui consultent et surtout aiment votre page. Deux formats sont possibles 5 ou 7 chiffres à choisir en fonction de vos estimations !

Compteur de Like

Buddy Cup pour se faire des amis en trinquant

Objet crée par la marque BudweiserThe Buddy Cup permet de connecter des personnes sur Facebook dès qu’elles rapprochent leurs verres. The Budy Cup est équipé d’une puce RFID (radio-identification) dans son socle et associée au compte Facebook de son utilisateur. Avec the Buddy Cup, il suffit donc de trinquer pour se faire des amis. A vous de guetter les prochains event Budweiser pour peut-être tenter l’expérience The Buddy Cup.

Verre connecté The Buddy Cup

La caméra pour partager ses vidéos 360°

Il est vrai qu’aujourd’hui la majorité des objets connectés dispose de fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. Les bracelets d’activité FitBit permettent par exemple de partager ses progrès sur Facebook.

La camera Gear 360 2017 de Samsung est une caméra qui permet de réaliser des photos et vidéos en 360° et qui vous propose de les partager sur Facebook ou Youtube. La fonction Live Stream lui permet de se démarquer des autres caméras car vous pourrez retransmettre vos images en direct sur Facebook et même mieux, dès que vous commencez à diffuser du contenu Live, vos amis Facebook sont immédiatement avertis ! La camera Gear 360 est donc réellement un must-have pour les évènements que vous souhaitez partager en direct avec le monde entier !

Camera Gear 360 Samsung

 

Objets futiles ou au contraire absolument indispensables, n’hésitez pas à nous donner votre avis sur notre compte FacebookTwitter ou Instagram !

Par FT

Parce que les drames liés l’alcool au volant encombrent encore trop souvent les rubriques des faits divers, les nouvelles technologies et les objets connectés peuvent être un appoint non négligeable pour lutter contre ce fléau. Jeunes conducteurs ou automobilistes confirmés, tout le monde est concerné par la législation en vigueur qui se durcit au cours du temps. Découvrez notre sélection d’objets connectés destinés à évaluer sa capacité à prendre le volant et éviter bien des malheurs.

Petit rappel  : Il suffit d’un verre d’alcool pour perdre 6 points sur son permis (taux entre 0,5g/l et 0,8g/l et supérier ou égal à  0,2g/l pour les conducteurs novices). En 2016, 18% des conducteurs impliqués dans les accidents mortels de la route avaient un taux supérieur à 0,5g/l. Pour informer le consommateur de sa capacité (ou pas) à conduire son véhicule, de nombreuses startups se sont lancés dans la fabrication d’objets connectés ou des applications qui vont prendre en charge une personne alcoolisée.

C’est le cas des Français de Good Angels et de son application Breathalyzer. Liée à un éthylotest connecté qui fonctionne en Bluetooth, l’application va proposer des solutions de prise en charge 24/24 et 7/7 de l’utilisateur en état d’ébriété selon les résultats du taux d’alcoolémie. Le conducteur peut soit être géolocalisé pour qu’on le ramène chez lui sain et sauf (service payant), soit appeler un ami, sobre, lui.

application good angels

Plus radical, Alcolock V3, proposée par la société Alcolock France basée en Haute-Savoie, est un ethylotest qui va empêcher votre véhicule de démarrer. Destiné autant aux professionnels qu’aux particuliers, Alcolock va analyser et calculer la quantité d’alcool consommé. Si celle-ci est supérieure à la limite définie, le moteur ne pourra pas être démarré.

D’autres fabricants ont intégré dans leur processus la technologie des trackers d’activité. Le bracelet connecté Skyn, mis au point par les spécialistes des alcootests BACTrack, va mesurer le taux d’alcool grâce à une analyse pointue de la sueur du poignet. La clé du concept ? Une application et un capteur électrochimique qui va détecter les molécules d’éthanol présentes dans la sueur du conducteur. Dès que le taux d’alcool est dépassé, l’utilisateur recevra une notification pour lui signaler que le seuil limite est dépassé.

 

La montre Kisai Intoxicated, au-delà de son design futuriste et original, permet quant à elle non seulement de lire l’heure mais également de faire office d’éthylotest. En la faisant pivoter, vous pourrez souffler dedans. La couleur de l’écran, vert, jaune ou rouge selon le nombre de verres que vous avez enchaînés, vous indiquera si vous devez prendre le volant ou le laisser à quelqu’un de votre entourage.

 

Enfin, si votre smartphone n’a plus de batterie, que l’éthylotest est introuvable ou que vous avez la très mauvaise idée de vouloir conduire malgré une haleine plus que chargée, la petite parcelle de cerveau encore en activité vous ordonnera en ultime recours de porter la bague électrodermal anti-somnolence STOPSLEEP. Cela n’empêchera pas bien sûr la vigilance au volant mais elle essaiera d’éviter que vous piquiez du nez. Lauréat du Prix de l’Innovation au Medp 2014, cette bague va détecter grâce à 8 capteurs cutanés votre baisse de vigilance et vous alerter en vibrant et en sonnant pour vous prévenir du danger.

 

Si les nouvelles technologies et les objets connectés permettent de lutter à leur façon contre l’alcoolisme au volant, il ne faut par contre pas oublier que la meilleure façon de ne pas avoir un accident et de ne pas en provoquer reste d’éviter tout simplement de boire de l’alccol.

Par FT